Francesco Cilea -Adriana Lecouvreur - Georghiu, Kaufman, Mc Vicar, Elder - ROH 2010 - full blu-ray 1080i - PCM

Téléchargement & Détails

Télécharger Télécharger le torrent
Mots clés VOSTFR Bluray [Full] PC/Platine/Lecteur Multimédia/etc 2D (Standard) Classique Opéra
Seeders 3 Leechers 0 Complétés 17
Informations Voir les informations
Fichiers 54 - Voir les fichiers

Présentation

Ajouter à mes favoris Voir le NFO Signaler

Francesco Cilea - Adriana Lecouvreur 
Royal Opera House (2010)
Angela Gheorghiu  - Jonas Kaufmann
Royal Opera Chorus, Orchestre du Royal Opera House: Mark Elder

?Adriana-Lecouvreur-Decca-BD_1_1000x1500.jpg

Distinctions : Diapason d'or - Choc de Classica -
Ovation de Tutti Magazine - Clic de Classiquenews. com...

Extrait de Classique News


Superbe production

Voici donc la sulfureuse et amoureuse Adriana, actrice ardente dont l’art déclamatoire est un prétexte fabuleux pour tisser l’un des rôles les plus envoûtants
de la scène lyrique: d’ailleurs, comme ses illustres aînées dont l’immense Magda Olivero ou plus récemment Mirella Freni, 
Angela Gheorghiu
 paraît sur scène non en chantant mais en déclamant… toute la partition se joue du passage entre les deux mondes, théâtral et musical,
la poésie qui en ressort enrichit une perception tendre et vertigineuse par ses sommets mélodiques qui croisent une harmonie savante,
d’autant plus opportune qu’elle souligne les temps forts de l’action.


Opéra vériste oblige, les situations dramatiques sont superbement préservées durant le déroulement psychologique:
dès son faux air humble, où la cantatrice se dit “servante” de la scène (Io son l’umile ancella), “la” souveraine Gheorghiu déploie son timbre de velours,
d’une irrésistible sensualité, musicalité et finesse dramatique à l’avenant… Depuis le XVIIIè, pose, diction, inflexion du verbe…
les acteurs et les chanteurs à l’opéra sont proches des aristocrates, comme eux… bien nés, bien éduqués: là encore Cilea exploite la similitude des univers sociaux: les acteurs fréquentent les princes. Ainsi le Comte de Saxe Maurizio aime la théâtreuse Adriana; mais il est aimé aussi de l’impressionnante Princesse de Bouillon (vrai emploi d’alto haineux, jaloux, vengeur, foudroyant au III):
Olga Borodina, ailleurs, Dalila légendaire, sait aussi, comme sa partenaire Gheorghiu, ciseler un rôle accompli qui en fait une rivale terrifiante.


La rivalité des deux femmes fait d’ailleurs la saveur de cette production visuellement parfaite; servie par deux actrices chanteuses éblouissantes.
Leur confrontation compose la tension captivante d’un opéra sans temps mort, jusqu’au dénouement et son grand air tragique, mi chanté mi déclamé du IV,
où respirant les violettes empoisonnées que lui a adressé la Princesse, Adriana expire en une scène délirante où se dresse Melpomène, muse tragique;
où jeu théâtral et réalité se mêlent là encore: Lecouvreur ne peut mourir qu’en tragédienne.

La mise en scène respecte avec finesse tout ce qui convoque le Paris 1730; un air proche de Manon de Massenet; 
McVicar qui a réalisé ensuite, la scénographie de l’opéra français retrouve ici un équilibre inspiré et convaincant entre illusion et vie réelle;
l’opéra étant entendu comme le sommet des arts du spectacle, la production londonienne devient réflexion sur les formes de la représentation,
son pouvoir troublant qui ne cesse de toucher grâce à la justesse du trio vocal principal: 
Jonas Kaufmann est enivré, embrasé; Gheorghiu, plus féminine et tendre que jamais; Olga Borodina, monstresse instigatrice, perverse certes et soupçonneuse mais elle aussi si humaine… femme blessée et amère au fond de son coeur.
Même les comprimari sont parfaits (
Alessandro Corbelli
 fait un Michonnet épris et conquis comme nous par l’admirable Gheorghiu)…
A Londres, l’opéra et ses perspectives scéniques, théâtre dans le théâtre (quand Michonnet admiratif depuis la coulisse,
commente l’art d’Adriana actrice, laquelle paraît sur la scène théâtrale, fin du I)…
Tout souligne ici la magie de la scène, le passage ténu entre illusion et enchantement…
Production événement. La référence de l’opéra de Cilea.


StreetTPreZ - Film d'information


Francesco Cilea - Adriana Lecouvreur - ROH 2010

Adriana Lecouvreur - Angela Gheorghiu     -     Maurizio - Jonas Kaufmann
Princesse de Bouillon - Olga Borodina     -         Michonnet - Alessandro Corbelli     -     Poisson - Iain Paton
Quinault - David Soar         - Mlle Jouvenot - Janis Kelly
Mlle Dangeville - Sarah Castle     -     Prince de Bouillon - Maurizio Murano

  Choeur et orchestre du Royal Opera House Covent Garden Londres : Mark Elder


Mise en scène David McVicar
Réalisation : François Roussillon


Label : Decca - Parution : 23/04/2012 - Durée : 2h 31 


StreetTPreZ - Télécharger

  Qualité : full   blu-ray 
Langue : italien
Sous-titres : 
Allemand, Espagnol, Anglais, Français
codec vidéo : MPEG 4 AVC 1980 x 1080
codecs audio : PCM  & DTS master audio 5.1

     
            
StreetTPreZ - Télécharger

fichiers : 54                              poids : 31,7 Ga


Nom du torrent : 

Francesco Cilea -Adriana Lecouvreur - Georghiu, Kaufman, Mc Vicar, Elder - ROH 2010 - full blu-ray 1080i - PCM?

Commentaires

Derniers commentaires

  • utilisateur

     Streetplane

    216.79To - 27.22To

    Ajouté par Streetplane il y a 1 mois

    Merci pour ce partage!
  • utilisateur

     Kikko_18

    4.47To - 4.28To

    Ajouté par Kikko_18 il y a 1 mois

    Grand merci pour le partage !